E-mail de résiliation d’internet

Aujourd’hui, je veux résilier mon contrat mais… serais-je mieux lotis que là où je suis actuellement ? Serais-je autant à l’aise que la où j’étais depuis plusieurs années ?

Internet, c’est cet outil professionnel et pratique qui permet de communiquer et de raccourcir les distances entres les Hommes; Force est de constater que c’est désormais aussi, un outil ludique qui permet de découvrir d’autres cieux de la vie quotidienne. Pixabay.com

Je dispose d’une connexion Internet et je viens d’être notifié via e-mail (je précise e-mail, je reviendrais dessus plus bas), par mon fournisseur Internet, que le tarif de mon abonnement sera changé, pas en baisse (soupire bruyant, je pensais sourire de joie) mais plutôt en hausse.

Ainsi, je vais payer 21.000 Ar de plus, par mois, soit l’équivalent de 52 tickets de bus ou bien de 42 pains bâtard ou bien de 15 glaces en cornet ou bien de 9 bouteilles de bières ou encore d’ « une pizza + un jus »…
On peut dire que cela en fait des projets de bouffe qui devront être réduits eux aussi pour les prochains mois, surtout si je veux toujours avoir mon très cher Internet à la maison. Et j’ose encore crier, sur cette augmentation qui ne vient pas au bon moment, que la fin d’année n’est nullement propice au paiement d’un surplus de quoi que ce soit.

Avec cet e-mail (je précise e-mail, je reviendrais dessus plus bas), de mon #FAI, mon premier réflexe est : je veux poser une résiliation de contrat. Oui je veux quitter toutes ces attaches et sociétés qui véhiculent toutes ces formes de hausse du coût de la vie, par contre je ne quitterai pas pour autant mon employeur pour toute hausse de salaire sur mon travail mensuel… pas fou, non mais.
Revenons à nos moutons, je balance un petit et gentil e-mail (je précise e-mail, je reviendrais dessus plus bas) pour leur signifier mon désir d’arrêter leur service et un clic plus tard, une très bonne réaction de leur service client qui me re-balance un e-mail dans la foulée avec un contenu bien huilé du genre: « OUI vous pouvez résilier mais… »
Eh oui, une bonne entreprise ne laisse pas filer ses clients si facilement, même si cela est une conséquence directe de leur propre initiative. Je reçois donc deux propositions de rester client chez eux mais avec toutefois des conditions moins attachantes contractuellement (donnons leur ce mérite, fort louable).

Mon but n’est pas d’arrêter Internet, mais de ne pas payer plus cher un service qui ne change pas. Je veux un mieux, une proposition supplémentaire, un engagement de l’entreprise… tout ce qui peut être considéré comme une faveur d’être usagers de ce service.

Cela est, je pense une utopie dans le monde capitaliste ou l’appel de l’argent reste l’appel de l’argent et si tu n’en a pas tu peux toujours allez chanter avec les « neg’marrons – la monnaie, par ici la vidéo sur Youtube »

Maintenant viens le ras le bol, oui, je ne vais pas rester si mielleux ! Dans ce fameux e-mail (je précise e-mail, nous en parlons enfin ici). J’ai le droit de faire la résiliation de mon abonnement uniquement en suivant ces étapes :
– rédiger une lettre sur papier (mes pauvres doigts n’en reviennent pas d’écrire, ils préferent taper)
– l’imprimer (et la sauvegarde de la planète alors)
– se déplacer auprès de leur bureau (euh y’a de belles plantes pour respirer de l’air frais j’espère)
– leur remettre ce fameux papier pour confirmer ma démarche de ne plus utiliser leur service Internet.
C’est si simple à vos yeux mais ô combien bizarroïde pour ma personne si #simplette (du verbe nominatif adjectivant simplet, cf. blanche neige). Je ne suis pas partisan de la demi-mesure et des contraintes supplémentaires, et donc là je trouve que c’est un peu se moquer du monde. Pourquoi n’en finissons-nous pas tout de suite avec ce fameux outil que vous utilisez si bien qu’est l’« e-mail »

hand-101003_640

Pixabay.com

  1. Depuis plusieurs années les factures sont émises via e-mail. Et tout les mois le montant qui y figure est payés dans vos comptes (sauf erreur de ma part). Dois-je remettre en question la véracité et la légalité de vos factures électroniques ?
  2. Cette augmentation de tarif (envoyée par e-mail, encore une fois) sera bel et bien appliquée comme vous l’annoncez à vos très chers clients (je n’en doute point), alors, je ne vois pas pourquoi, moi je dois vous faire parvenir un papier physique pour marquer l’application de mon désir de ne plus vous payer un service Internet.
  3. Depuis plusieurs années vous connaissez mon adresse e-mail et nous échangeons ainsi, vous me balancez vos pubs aussi, alors pourquoi ne pas continuer sur cette voie sans papier pour régler une banale résiliation.
  4. Vous n’êtes pas mon employeur et encore moins ma banque, je ne vais pas vous sommer de me fournir un solde de tout compte pour services rendus. Alors faisons court et prenez en compte mon e-mail de résiliation, ensuite donnez moi la date de fin du paiement selon le mois en cours.

Si ta chemise, sur tes épaules ne te plaît pas, tu peux la changer donc je vais voir ailleurs avant d’enlever totalement cet habit qui m’a si tant collé à la peau. La concurrence sur le marché est très présente médiatiquement et les offres pullulent, je vais illico me renseigner auprès du 1er #FAI que je croise sur mon chemin et donc pour quasi le même service je vais payer 20.000 Ar de plus par rapport au nouveau tarif de mon ancien FAI (je vous passe l’énumération de ce que je peux acheter avec une telle somme !! ou plutôt « up, up » comme dirais les fans de facebook gasy)

Bien entendu, ce service ne pourra pas être effectif dans l’immédiat : il faudra compter une semaine pour la faisabilité et encore beaucoup plus de semaine pour l’installation proprement dite dans mon foyer. Mais bon, je m’inscris et je vais patienter pour que ce #FAI me relance sur ma demande d’être leur futur abonné.

Je décide d’aller fureter encore ailleurs, vu que le 3eme larrons pour l’Internet traîne juste à coté du précèdent, oui le monde est trop petit au détours d’un parking ! On se comprend, n’est ce pas !! Dur, dur de ne pas avoir de nom de marque dans un post, on continue ?
Ce #FAI par contre, offre un un argumentaire à la limite de ce que j’ai actuellement avec un choc de poids tout de même, son tarif est 50.000 Ar plus cher que le nouveau tarif proposé par mon ancien FAI ; ce qui équivaut à un repas pour deux en tête à tête dans un super restaurant de la capitale avec du vin à table, des chandelles…ou bien 14 litres d’essence (200km de route sans embouteillages)

Aujourd’hui, je veux résilier mon contrat mais… Décidément, je reste sur ma faim, les offres ont chacunes des avantages et leurs talons d’Achille et je vais vous les résumer dans ce tableau plus qu’explicite.

Ce tableau est le mien et ne pourrait être le reflet d’un standard pour d’autres personnes ayant ou voulant avoir Internet chez eux, à la maison. Donc ma base d’utilisation est la suivante : une consommation de 30Go/mois pour 3 postes d’utilisateurs, le reste des possibilités est laissé au bon soin du prestataire pour qu’il puisse vous faire pencher vers son contrat.

B

T

O

Données mensuelles à consommer

Illimité

Illimité

30 Giga Octets (+6.150 chansons .mp3)

Matériel utilisé

Box 4G wifi

Modem Adsl wifi avec liaison filaire

Flybox wifi avec carte SIM

Vitesse Internet annoncée (million de bits par seconde)

0,512 Mbps

8 Mbps

1 Mbps

Nombre d’ordinateurs permis

2

5

10

Paiement mensuel

129.000 Ariary

149.000 Ariary

180.000 Ariary

  1. – Le prix restera toujours le plus abordable avec B, le débit et le nombre d’usagers comme désavantage par rapport aux 2 autres FAI et sur le coup t’as envi de crier ta haine comme un chat qu’on égorge « patrick bruel – casser la voix, la vidéo par ici sur Youtube »
  2. – Toutefois la promesse d’un meilleur lendemain est miroitée par T, qui fait pâlir de jalousie les autres fournisseurs d’Internet avec un débit plus que nécessaire tout en insistant que ce chiffre ne sera pas contractuel et donc le respecter est une toute autre affaire.
  3. – Et pour finir, la justesse des bénefices de O, en font une belle option d’arguments mais très limite (le e de ce mot est sans accent aigue, mais si jamais l’envie vous prends de l’ajouter, cela ne tient qu’a vous).

Au final, je ne vous dirais pas quelle offre m’a séduite car je n’ai pas la réponse de faisabilité de l’un des FAI et d’autre part, j’ai encore 15jours ;ChangeorDie-391474781_b958512ccd

Oui 15 jours car ledit e-mail de mon actuel FAI me donne un ultimatum pour exercer mon droit à résilier mon contrat d’abonnement Internet chez eux.
On nage dans le bonheur extrême de la loi du plus fort : c’est toi qui augmentes les prix et c’est encore toi qui me casses les pieds pour entrer dans tes procédures, c’est se moquer du monde.

Pas simple de faire une résiliation de contrat internet au vue de la lourdeur administrative mais aussi au vue de l’offre des concurrents qui ne te satisfont pas a 100%. Bien du courage aux non initiés et qui vont devoir aller s’abonner.

2 Commentaires

  1. Eh oui! Ce n’est pas une surprise. Toutes les entreprises exigent le même morceau de papier dans des cas de rupture de contrat. En effet, en cas de litige porté au devant des tribunaux, la preuve électronique n’est pas encore admise. Je sais, je sais … on est dans un pays de ouf … (là je me retiens)

    1. Salut Dadandry,
      Eh oui, c’est un monde de fou !!
      et je rajouterais même que s’ils ont plus de jugeote, ils ne tiendrai pas non plus pour acquis/légal les factures envoyées par e-mail car la loi à #Madagascar l’interdit (ou carrément vide de précision)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *